top of page
Mer calme

Phoque moine de Méditerranée - News - 2023

Dernière mise à jour : 2 mai

Extrait du Rapport d'activité 2023 / AG SCS


Nos efforts font la différence : le Phoque moine de Méditerranée est passé de
« en danger » en « vulnérable » dans le classement IUCN.

La SCS soutien la fondation CBD-Habitat qui gère les activités sur le terrain.

Découvrez le Phoque moine de Méditerranée, une espèce désormais 'vulnérable' selon l'IUCN, grâce aux efforts de la SCS et de la fondation CBD-Habitat

La collaboration entre la SCS et la CBD-Habitat démontre notre dévouement à la protection de cette espèce en danger. © M.A. Cedenilla, Fondation CBD-Habitat


Autrefois abondant en Méditerranée, le Phoque moine (Monachus monachus) est aujourd'hui au bord de l'extinction. Ce mammifère marin est classé parmi les pinnipèdes, bien comme les lions de mer, les éléphants de mer et les morses.


Cette espèce est confrontée à un combat quotidien pour sa survie, menacée par une multitude de dangers d'origine humaine. Victime de la concurrence des pêcheurs, car les phoques mangent les poissons dans leurs filets, de la surpêche, de la pollution et de l'activité humaine sur ses habitats, sa population a chuté à moins de 1 000 individus adultes.



Le Phoque moine de Méditerranée, un symbole de la biodiversité marine en danger, bénéficie du soutien crucial de la SCS et de la fondation CBD-Habitat.

Phoque moine de Méditerranée. © M.A. Cedenilla, Fondation CBD-Habitat


La communauté scientifique et les organisations de protection de l'environnement, dont la SCS, déploient des actions concrètes pour la conservation de ce mammifère marin, et les résultats sont encourageants :



En 2023, grâce aux efforts conjoints de la communauté scientifique, la classification IUCN du Phoque moine de Méditerranée a été changé de « en danger » à « vulnérable ».



Les populations dans l'Atlantique, notamment au Cap Blanc en Mauritanie et dans l'archipel de Madère, montrent une augmentation constante. En Méditerranée, des individus adultes ont été identifiés en Grèce, à Chypre, en Turquie et en Sardaigne, indiquant une résurgence prometteuse.


La colonie du Cap Blanc en Mauritanie est particulièrement remarquable. Depuis la création de la réserve « Côte des phoques » en 2001, la population a quadruplé, passant d'une centaine d'individus à plus de 400 en 2022. Le nombre de naissances annuelles a également triplé, dépassant 80 par an.



Le Phoque moine de Méditerranée : une icône de la conservation marine. Découvrez comment la SCS et la fondation CBD-Habitat unissent leurs forces pour sa survie.

Phoques moines de Méditerranée se reposant sur le sable. © Fondation CBD-Habitat via Monk Seal Alliance


Malgré ces progrès, le Phoque moine de Méditerranée reste menacé.


Fondation CBD-Habitat

La SCS soutient la fondation CBD-Habitat, notre partenaire sur le terrain, qui s'investit sans relâche sur plusieurs fronts, dans le cadre du « Programme de conservation du Phoque moine de Méditerranée ».


CBD-Habitat est responsable de l’exécution de ce programme avec l’ONG mauritanienne Annajah.


La surveillance continue de la Réserve de la Côte des Phoques, l'enregistrement des infractions observées, le suivi des sites de reproduction (cavernes), la collecte de données démographiques de la colonie, l'entretien de la réserve et de ses infrastructures font partie de la liste d'actions concrètes entreprises sur place.



Assurer l'avenir de cette espèce est un défi immense.


Nous avons besoin de vous pour sauver le

Phoque moine de Méditerranée !






Protégeons le Phoque moine de Méditerranée ensemble ! Explorez comment la SCS et la fondation CBD-Habitat travaillent pour sauver cette espèce menacée.

Phoque moine de Méditerranée. © Lida Kypriotou


 

Coordinatrice du projet au sein de la SCS : Lida Kypriotou


Lausanne, le 18 avril 2024

Rédaction Blog : Leonor de Carvalho / SCS



Comments


bottom of page