TETHYS_IDP page.jpg

Dauphin Ionian Project 

La SCS s'engage auprès de l'Institut de Recherche Tethys
pour la protection des mammifères marins de mer Ionienne

logo Tethys since vert_transparent.png

La mer grecque abrite encore une faune marine spécifique très diversifiée et accueille plusieurs espèces de mammifères marins. Au moins 6 espèces de cétacés y sont présentes tout au long de l’année: Le Dauphin bleu et blanc (Stenella coeruleoalba), le Grand dauphin (Tursiops truncatus), le Dauphin commun à bec court (Delphinus delphis), la Baleine de Cuvier (Ziphius cavirostris), le Cachalot (Physeter macrocephalus) et le Dauphin de Risso (Grampus griseus). De plus, le Rorqual commun (Balaenoptera physalus) et le Marsouin  commun (Phocoena phocoena) y sont parfois aperçus.

Malheureusement, cette biodiversité marine est en déclin constant à cause de la dégradation continue de l’environnement marin.

MAMMIFÈRES MARINS DE LA MER IONIENNE

Grand dauphin

 Sa population est négativement affectée, parce que le Grand dauphin vit dans les zones côtières, et il est exposé fréquemment à des dangers générés par des activités anthropogéniques, tels que les accidents fatals causés par les bateaux de pêche, l’appauvrissement en ressources alimentaires provoqué par la surpêche, le dérangement dû au trafic maritime, la pollution et la détérioration de l’habitat naturel. Alors que la population du Grand dauphin dans la mer Ionienne est actuellement estimée à 120 individus environ, le Grand dauphin de Méditerranée est classifié «vulnérable» dans la Liste Rouge de l’IUCN

Grand dauphin du Golfe Ambracique

Le golfe Ambracique, situé au nord-ouest de la Grèce est presque entièrement clos et ne possède en guise d'ouverture vers la mer qu'un passage très étroit. Il accueille la population de Grands dauphins la plus dense de la Méditerranée, ce qui n‘est pas pourtant preuve d’un état de conservation optimale, ni d’un habitat idéal. Au contraire, la survie du Grand dauphin dans le golfe est en danger à cause de l’isolement reproductif, de la taille limitée de la population (environ 150 individus), mais également à cause des répercussions négatives des activités anthropogéniques, qui ne cessent d’augmenter, dans cet habitat semi-clos et peu profond. 

Une demande pour la reconnaissance de la population du Grand dauphin du golfe Ambracique en tant qu’espèce en danger critique d’extinction a été déposée auprès du Groupe des spécialistes des cétacés de l’UICN en 2020 par l’Institut de Recherche Tethys (voir aussi RESULTATS– ACTIVITES 2020, ci-dessous).  

Dauphin commun

Autrefois, très abondants dans la Méditerranée, les Dauphins communs ont été diminués dans toute la région depuis les années 1960. En 2003, leur population en Méditerranée a été classée «en danger» sur la Liste Rouge de l’IUCN. La population du dauphin commun de la mer Ionienne, a aussi subi un déclin dramatique, marqué d’une diminution de 150 individus à 15 entre 1995 et 2007 ! Les causes de ce déclin comprennent l’épuisement des ressources alimentaires à cause de la surpêche et la mortalité accidentelle provoquée par les bateaux.

Phoque moine de Méditerranée

Population de la mer Ionienne

Le Phoque moine de la mer Ionienne, que selon des études récentes ferait partie d’une population génétiquement distincte des Phoques moines de la mer Egée, vivrait dans un état plutôt précaire qui pourrait être qualifié «en danger critique d’extinction». Les informations sur le nombre d’individus, l’écologie et les menaces sont bien plus rares que pour la population de la mer Egée, même si la pression exercée dans la mer Ionnienne, par la pêche et les activités touristiques, est très élevée. Environ 20 individus ont été identifiés actuellement dans la zone de la mer Ionienne de l’Est. L’IDP étudie cette sous-population des Phoques moines, qui est considérée particulièrement fragile car petite, relativement isolée et mal connue. 

Grand dauphin_Joan GOnzalvo_Tethys - cop
Tethys-Map.jpg
Dauphin Commun_Joan Gonzalvo Tethys - co
Phoque Moine_Joan Gonzalvo_Tethys - copi

RESULTATS – ACTIVITES 2020

  • Le projet « Ionian Dolphin Project » fête cette année ses 30 ans d’activité !

  • Nouvelle région d’intérêt ajoutée à l’IDP en 2020 : Iles de Paxi et Antipaxi

  • 2020 en chiffres : 3 mois de recherche sur le terrain, ce qui correspond à : 1488 km parcourus en Mer ionienne intérieure et 1 020 km parcourus dans le golfe Ambracique

  • Révision du « Plan national d’Action » grec pour le Grand dauphin et le Marsouin commun 

  • Réévaluation de l’état des cétacés observés régulièrement en Méditerranée par l’UICN (en cours)

Capture d’écran 2021-06-01 à 07.29.07.pn

L'Institut de recherche Tethys est une organisation de recherche internationale à but non lucratif, active dans la conservation marine avec un accent sur les grands vertébrés marins. Pour ce faire, elle utilise principalement la recherche scientifique et la mise en éveil de la conscience publique. 

 

« IONIAN DOLPHIN PROJECT »

 

Depuis 30 ans, l’Institut de recherche Tethys est actif dans la région de la mer Ionienne intérieure et du golfe Ambracique, avec le projet Ionian Dolphin Project dont l’objectif est d’assurer, à long terme, la conservation des mammifères marins qui vivent dans les eaux côtières de la mer ionienne de l’Est. Ceux-ci comprennent en particulier : le Grand dauphin, le Dauphin commun à bec court et le Phoque moine de Méditerranée.

 

Les activités de l’IDP incluent :

 

  • Surveillance continue des mammifères marins à l’aide des méthodes de recherche sur le terrain, y compris récolte de données et photo-identification, afin de caractériser les populations et identifier les habitats critiques 

  • Recherche sur les facteurs, comme la surpêche, qui menacent l’écosystème local 

  • Sensibilisation du public, éducation et encouragement d’initiatives (ex. évènements locaux sur les dauphins, présentations publiques, conférences aux écoles locales, productions en multimédia). Vous pouvez consulter un guide de comportement à adopter en présence d’un cétacé ici

  • Communication et réunions avec les autorités locales et les associations de pêcheurs, pour les sensibiliser à la nécessité de prendre des mesures de protection des dauphins et des phoques moines, et de renforcer la règlementation déjà existante (ex. prévention de la pêche illégale)

  • Diffusion des informations à travers des publications scientifiques et soumission de propositions de gestion aux organismes internationaux et aux autorités concernés par la biodiversité marine. 

Dans le cadre de l’IDP, des expéditions scientifiques sont organisées (voir notre onglet Expéditions Ecovolontariat)

Participez activement à la protection de ces sous-populations fragiles de la Méditerranée et soutenez l’IDP

La somme récoltée servira à la protection et à la surveillancedes mammifères marins de la mer Ionienne qui sont en péril.

REFERENCES:

Les images sont mises à disposition par: © Joan Gonzalvo / Tethys Research Institute

Les sources du texte sont: http://ioniandolphinproject.org/

  • Gonzalvo et al. (2015) Aquatic Conserv: Mar. Freshw. Ecosyst. 25: 91-106

  • Gonzalvo et al. (2016) Mediterranean Mar. Mammal Ecology and Conservation 1st edition :259-296.

  • Gonzalvo et al. (2011) Fisheries Management and Ecology 18: 25-38

  • Ionian Dolphin Project_Info (2020)